Casablanca : prochainement ville numérique connectée



Casablanca : prochainement ville numérique connectée
Pour que Casablanca devienne une ville numérique connectée, les établissements publics, la Wilaya du grand Casablanca, les opérateurs TIC, les universités et écoles, les chambres de commerce, les associations, fédérations et les entreprises sont tous appelés à fédérer en commun leurs efforts.
Alors, ville connectée, quelles sont les valeurs ajoutées, les modèles des villes mondiales à suivre et les défis pour les villes telles que Casablanca ? Tels sont les trois axes majeurs autour desquels s'est articulée une conférence tenue mercredi 25 avril 2007, au siège de la Wilaya du Grand Casablanca.

Cette manifestation s'inscrit dans le cadre des recommandations préconisées lors des différentes réunions, notamment celle du 8 février 2007, portant sur le même sujet et visant à placer la ville de Casablanca au rang des villes mondiales connectées.

Organisée par la Wilaya du grand Casablanca, en partenariat avec l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), cette conférence a été animée par Jean Claude Beauchemin, ingénieur centralien, DEA d'automatique, Institut d'administration des Entreprises et auditeur libre de l'IHEDN (Institut des hautes études de défense nationale), directeur régional des télécommunications, expert international et directeur à l'ARCEP, autorité de Régulation des communications électroniques et des postes de France. Au cours de cette rencontre, le conférencier (élu de 1983 à 1995) et adjoint à Chaban Delmas et à la communauté urbaine pour développer les nouvelles technologies de communication et diriger la mise en place du réseau câblé de l'agglomération bordelaise, n'a pas manqué de rappeler les décisions prises au cours des différentes réunions. Il s'agit de la constitution d'un cahier de charges fixant les droits et obligations des opérateurs surtout par rapport à la préservation de la qualité des espaces de la ville en cas de creusement et la préparation des termes de référence d'une étude sur l'architecture cible du Grand Casablanca financée par les opérateurs de télécommunication.

En outre, les conférences et les rencontres publiques jouent un rôle primordial dans la concrétisation de cet objectif. Une raison pour laquelle, on entend organisr une ou deux conférences sur les diverses expériences mondiales des villes connectées dans le monde tout en assurant la préparation des supports de communication pour la sensibilisation sur la sécurité informatique, la cybercriminalité et la moralisation des accès Internet.

D'autre part, s'agissant des mesures convenues et l'état d'avancement, l'ingénieur a cité l'élaboration d'un cahier de charges type sur le règlement se rapportant à l'occupation du domaine public communal par les opérateurs de télécommunication. Dans la même optique, les services du conseil de la ville ont présenté un projet de document que l'ANRT s'est chargée de modifier tandis qu'un examen en cours du document modifié est initié par l'équipe de travail.

All Africa


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière