Casablanca : Les investisseurs attirés par la capitale économique



Casablanca : Les investisseurs attirés par la capitale économique
Le bilan établi à fin octobre par le CRI fait ressortir une évolution sensible en termes d'investissements et de création d'entreprises.

La métropole a le vent en poupe en termes d'investissements et de création d'entreprises. Durant la période janvier-octobre 2011, le nombre de projets agréés dans le région du Grand Casablanca a enregistré un accroissement de 252%. C'est dire que la capitale économique du Royaume mérite bien son nom et renforce, jour après jour, son statut de locomotive nationale. Le dynamisme qui caractérise la région représente un attrait indéniable pour les investisseurs. De même, celle-ci fait office de pôle d'attraction pour les jeunes à la recherche d'un cadre de vie confortable et moderne.
Ainsi, le volume d'investissement durant les 10 premiers mois de l'année a atteint un montant global dépassant les 11 milliards de DH, selon les données du CRI (Centre régional d'investissement). «Au total, 162 projets d'investissements ont été agréés durant cette période, contre 46 pendant la même période de l'année 2010», indique-t-on. Cette évolution fulgurante a eu des effets bénéfiques. En effet, les multiples projets agréés ont permis la création de 36 981 emplois. Pour en saisir l'ampleur, il faut savoir que ce chiffre représente plus de 4 fois le nombre d'emplois créés en 2010.

Quant aux secteurs concernés, les BTP s'érigent en champion au niveau de la métropole. C'est ainsi que l'analyse sectorielle des projets agréés fait ressortir une prédominance de ce secteur qui réalise le montant le plus élevé, avec près de 5,2 milliards de DH, soit une part de 43,95%. De son côté, avec la réalisation de près de 790 MDH, le secteur des services s'adjuge la 2e place, soit 32,07 % de l'ensemble des projets. Aussi, en termes de création d'emploi, le secteur des services a contribué à la création de 31 314 postes. Ce chiffre représente 84,68 % du nombre total d'emplois créés.
Il est à souligner que Casablanca représente le premier contributeur à la création d'emploi, avec plus de 46% de la population active du Maroc. De même, la métropole enregistre de bonnes performances en comparaison avec la moyenne nationale. Pour ce faire, la région dispose d'atouts considérables qui en font un centre d'intérêt pour les investisseurs. En effet, la métropole est la première zone portuaire du Maroc en termes d'échanges commerciaux. De même, elle représente le premier pôle industriel du pays, avec plus d'un tiers des établissements industriels. À cela s'ajoute le fait que Casablanca reste la première place financière du pays, avec 30% du réseau bancaire et la totalité des sièges des banques et assurances.
Durant les 10 premiers mois de l'année 2011, la création d'entreprises a également connu une évolution notoire. Le Centre régional d'investissement du Grand Casablanca a ainsi bouclé la période de janvier à octobre 2011 sur un bilan de 5 512 entreprises nouvellement créées. Ceci représente un investissement initial des entrepreneurs d'un peu plus de 1 milliard de DH.

«On constate une prédominance de la SARL (Société à responsabilité limitée), soit 95% des nouvelles entreprises créées optent pour ce type de forme juridique. Cet engouement continue des entrepreneurs s'explique, notamment, par la suppression de l'exigence du capital minimum dans le but de simplifier davantage le formalisme de constitution d'entreprises et d'inciter à la création d'entreprises», précise-t-on. En ce sens, depuis juillet 2011, la loi n'impose plus aucun capital minimum pour la création d'une SARL.
Par ailleurs, afin de mieux cerner cette évolution, il est à rappeler qu'au premier semestre 2011, le CRI avait bouclé cette période sur un bilan de 3 317 entreprises nouvellement créées, moyennant un investissement initial des entrepreneurs de 615 MDH.

Aide à la création d'entreprise

Tout récemment, le CRI Casablanca avait lancé «Pack Bidayati». Qualifiée d'innovation, cette nouvelle offre permet aux jeunes entrepreneurs de bénéficier de plusieurs avantages susceptibles de faciliter la mise sur les rails de leur entreprise. Offre gratuite et sans obligation d'achat, le «Pack Bidayati» est également une exclusivité du CRI de Casablanca. Le principe de ce pack consiste à fournir aux créateurs d'entreprises ce dont ils ont besoin pour bien démarrer leur activité dans des conditions avantageuses. Les jeunes entrepreneurs peuvent dorénavant capitaliser sur la capacité de négociation du CRI auprès des grands opérateurs de renom, à savoir Attijariwafa Bank, Kitea, Maroc Telecom, Microchoix et RMA Watanya pour leurs besoins en équipements de produits et services. L'offre est bien entendu plafonnée, dans la mesure où le jeune entrepreneur bénéficiant de «Bidayati» peut réaliser des économies allant jusqu'à 27 500, selon l'usage qu'il fait du pack et en fonction des besoins de son entreprise.


-----------------------------------------------
QUESTIONS À : Hamid Ben Elafdil•
Directeur du Centre régional d'investissement
de Casablanca

«Notre objectif est de transformer les CRI en vrais centres d'intelligence économique»

•Quelle lecture faites-vous du bilan du CRI sur la période janvier-octobre 2011 ?
L'accroissement du volume des investissements s'explique par la visibilité donnée aux investisseurs, notamment par la publication du Schéma directeur d'aménagement urbain (SDAU) qui a conduit à l'ouverture à l'urbanisation de 25 000 hectares, ainsi que par les efforts de communication et de promotion des opportunités d'investissements auprès des investisseurs nationaux et internationaux. Par ailleurs, la nouvelle circulaire de dérogation a permis une accélération du traitement des demandes, tout en donnant de la visibilité aux investisseurs. En ce qui concerne la création d'entreprises, le guichet du CRI est plus adapté aux personnes morales, de par l'obligation d'inscription à la CNSS. L'engouement que suscite la SARL s'explique par la suppression de l'exigence du capital minimum.

•Parallèlement aux entreprises qui se créent, d'autres sont contraintes de mettre la clé sous la porte. Qu'en est-il exactement ?
Le CRI ne dispose pas de données à ce sujet. Malheureusement, les prérogatives et les moyens dont nous disposons ne nous permettent pas de suivre la vie de l'entreprise après sa création. Une plus grande intégration des systèmes d'information aurait pu nous permettre de savoir quelles contributions aux cotisations sociales et aux différents impôts et taxes les entreprises créées par l'intermédiaire du CRI génèrent, et ce en fonction de leur âge.

•À la lumière de l'évolution enregistrée en 2011, sous quels auspices s'annonce 2012 ?
L'année 2012 s'inscrit dans la consolidation de l'approche qualité, vu que notre certificat nous a été renouvelé récemment après 4 années de mise en œuvre de la norme ISO 2009 version 2000. Nous pensons concentrer la promotion sur les secteurs stratégiques de notre région, à savoir l'industrie aéronautique, les technologies de l'information, la santé, l'industrie électronique, l'industrie du tourisme et les centre commerciaux. Sur un plan plus stratégique, nous espérons qu'avec le nouveau gouvernement nous pourrons contribuer à améliorer le climat des affaires et à transformer les CRI en vrais Centres d'intelligence économique régionaux et d'intégration des stratégies sectorielles dans les territoires.


le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière