Casa Green Town : Méditel fournit l’infrastructure télécoms à la CGI



Casa Green Town : Méditel fournit l’infrastructure télécoms à la CGI
C’est acté. La convention entre la Compagnie générale immobilière (CGI, filiale de la CDG) et l’opérateur de télécommunication Méditel a été signée jeudi 21 mars à Casablanca. Un partenariat qui se veut «original et novateur», selon les dires de Mohamed El Mandjra, DG de Méditel. «Après plusieurs tractations avec les différents opérateurs, Méditel a proposé le meilleur rapport qualité/prix», affirme Mohamed Ali Ghannam, DG de la CGI. Méditel se chargera ainsi de l’installation des infrastructures télécoms (voir encadré) pour une surface de 360 hectares, qui comprendra un golf, des résidences et un pôle tertiaire. Si le génie civil est assuré par la CGI, les équipements actifs et passifs et les câbles feront partie du cahier des charges de Méditel.

«Nous introduisons pour la première fois le concept de smart city sur un site totalement connecté», indique Ghannam. Une sorte de «connected city» qui comprendra les services téléphoniques, Internet à haut débit, des vidéos résidentielles, des services en ligne… Le tout dans une offre intégrée. Si le montant du marché n’a pas été dévoilé, la fibre optique installée par la CGI, et qui est «quasiment achevée», s’est élevée à 60 millions de dirhams. Méditel aura donc pour mission d’assurer une plateforme de «services à valeur ajoutée» tels que les services de traitement en ligne de données, de stockage et de recherche en ligne dans des bases de données, services d'échange électronique de données, de courrier électronique, d'audiomessagerie téléphonique… Contrairement à Casanearshore, aucun opérateur télécom n’aura l’exclusivité du marché de Casa Green Town. Selon El Mandjra, «Méditel est simplement gestionnaire et ne dispose d’aucune exclusivité. Les autres opérateurs pourront donc mettre en service leurs produits sur cette plateforme».

Le partenariat entre les deux entreprises ne devrait pas s’arrêter là. Il concerne d’autres pôles urbains, notamment ceux d’El Jadida et du Resort de Marrakech, gérés par la CGI. «Mais nous n’avons toujours pas franchi le pas, compte tenu de la morosité de ces deux marchés», selon Ghannam.

Ville intelligente

Méditel aura la charge de créer un réseau de capteurs sans fil, une technologie spécifique qui aide à la création de villes intelligentes. Leur but est de créer un réseau réparti de noyaux de capteurs intelligents qui peuvent mesurer plusieurs paramètres pour une meilleure gestion de la ville. Toutes les données sont transmises en temps réel aux citoyens ou aux autorités concernées. Par exemple, les citoyens peuvent surveiller le niveau de pollution dans chaque rue de la ville ou encore recevoir une alerte quand le niveau de radiations dépasse une certaine limite. Cela offre aussi la possibilité aux autorités d’optimiser l’irrigation des parcs ou l’éclairage de la ville. De plus, les fuites d’eau peuvent être facilement détectées, avec la possibilité de créer des cartes dressant l’état de la pollution sonore. Les poubelles peuvent aussi être plus intelligentes, des capteurs permettant de déclencher une alarme lorsqu’elles sont presque pleines.

Abdessamad NAIMI, L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière