Cartes à puce, architectures et protocoles



Les travaux de l'Université d'été 2007 sur les Nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) ont été ouverts, lundi à Rabat, sous le thème "Cartes à puce, architectures et protocoles".

Organisée sous le Haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI par l'Association Ribat Al-Fath pour le développement durable en collaboration avec l'Institut national des postes et télécommunications (INPT), l'Association française Université d'été et l'Association marocaine d'Internet (MISOC), cette rencontre ambitionne l'échange d'expériences entre les experts marocains et leurs homologues français sur les nouveautés en matière des technologies de l'information et de la communication et la mise à profit des progrès que connaît ce domaine pour la recherche scientifique.

Intervenant à cette occasion, le président de l'Association Ribat Al-Fath, Abdelkrim Bennani, a souligné que "cette rencontre ambitionne de devenir de manière progressive un rendez-vous annuel de réflexion et de formation dans le domaine des NTIC", estimant que "ce secteur stratégique constitue un support fondamental pour la réalisation d'un développement durable, global et intégré, une ouverture sur la modernité et une mise à niveau qui confère au Maroc la capacité de relever les défis de la mondialisation et de s'intégrer dans la société du savoir et de la communication".

L'Association, a ajouté M. Bennani, a entrepris "la mise en oeuvre d'un programme intitulé "Ribat-Technologie" qui vise la formation-insertion des jeunes diplômés chômeurs dans le secteur de l'informatique, l'objectif étant de reconvertir ces jeunes en opérateurs dans le domaine des NTIC, en leur permettant d'acquérir les connaissances de base et le savoir-faire en la matière".

De son côté, le coordinateur de l'Association française Université d'été, Bernard Latorre a indiqué que, lors de l'ouverture de cette deuxième Université d'été, "il apparaît clairement avec le développement de notre expérience que notre projet est de mieux en mieux connu et reconnu sur l'ensemble du territoire marocain, ainsi qu'en France", ajoutant que la coopération franco-marocaine dans le domaine de l'enseignement scientifique supérieur s'est renforcée, puisque le nombre des intervenants français est passé de trois en 2006 à huit actuellement.

Quant au Directeur de l'INPT, Mohamed Abdelfettah Charif Chafchaouni, il a relevé que le traitement du thème retenu pour cette rencontre est essentiel pour le Maroc à l'heure actuelle, ajoutant que le Royaume dispose de compétences hautement qualifiées dans le domaine des NTIC.

Les travaux de l'Université d'été 2007, qui connaît la participation de plus d'une soixantaine d'experts marocains et français, portent sur trois ateliers qui seront axés, durant cinq jours, sur l'examen de plusieurs thèmes, notamment "le système carte à puce", "architectures et systèmes temps réel" et "Internet nouvelles générations".


MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière