Brink's Maroc se renforce



Brink's Maroc se renforce
Le chiffre d’affaires 2006 en hausse de moitié.
Création de 500 nouveaux emplois.
Le président de Brink’s Inter-national au Maroc début avril.

L’année 2007 s’annonce sous de bons auspices pour Brink’s Maroc. Le chiffre d’affaires a augmenté de 50%, atteignant près de 100 millions de DH en 2006.
«Cette stratégie de développement se poursuit par un programme d’investissement de plus de 33 millions de DH cette année», assure-t-on auprès de l’entreprise.
En 2006, Brink’s a investi près de 17 millions de DH pour la modernisation de ses infrastructures et de ses outils (systèmes de traitement de la monnaie fiduciaire, informatique, télécoms, équipements de sécurité...). Près de 250 nouveaux emplois ont été créés dans ses agences à Casablanca, Tanger, Marrakech, Fès, Nador, Oujda, Agadir et Ouarzazate. La flotte de véhicules blindés a été renouvelée à 25%, conformément à un programme de renouvellement complet sur quatre ans. Brink’s a obtenu également l’agrément de Bank Al-Maghrib pour l’activité de «cash management» à Casablanca (cf. www.leconomiste.com).

Développement réussi
«Notre implantation est l’exemple d’un développement économique réussi. Sept années d’existence, 7 agences, 900 collaborateurs et un chiffre d’affaires en croissance continue», affirment les responsables.
Rappelons que Brink’s a lancé en 2006 sa deuxième filiale au Maroc, Brink’s Guarding. «250 collaborateurs assurent des prestations de sécurité à une dizaine de grands comptes». Ces derniers embrassent l’hôtellerie, la banque, les télécoms et l’administration notamment.
«En ce début 2007, de nouveaux clients confieront à Brink’s Guarding des activités de sécurisation humaine et électronique», assurent les responsables de la firme.
Ils ajoutent que «tant dans le domaine du transport de fonds que celui du gardiennage, Brink’s ambitionne d’être une entreprise citoyenne appliquant les normes les plus rigoureuses».

Le Maroc, tête de pont pour l’Afrique
Le transporteur de fonds veut être l’interlocuteur de référence des banques marocaines, des grandes institutions économiques et des pouvoirs publics, pour la sécurité des personnes, des biens et des valeurs. C’est du moins l’objectif de la direction générale de l’entreprise. Celle-ci entend aussi de faire du Maroc «une base de départ pour une expansion de Brink’s vers le grand Maghreb et le reste de l’Afrique».
Outre le transport de fonds, Brink’s s’occupe de celui des documents sensibles et de la gestion des distributeurs automatiques de billets.
Le nouveau président de Brink’s International Ronald Rokosz se rendra au Maroc début avril pour une première visite. Ce déplacement fait suite à celui de Michael Dan, président du Groupe Brink’s, en 2005. Rokosz rencontrera les clients de Brink’s Maroc, les équipes des deux filiales, ainsi que des responsables des pouvoirs publics.

L'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière