Bourse : Faible tonus des indices



Bourse : Faible tonus des indices
Au mois de mai dernier, les indices boursiers avaient clôturé en repli. Quoique en hausse, le marché n’affiche pas des évolutions percutantes.
L’évolution du marché boursier, si évolution il y a, à l’issue du mois d’avril est d’une stagnation éloquente. Les deux indices affichent de timides hausses, à l’issue du mois de mai. D’une part, le Masi avance d’un petit 0,90% à 14.516,97 points devant un Madex qui, quant à lui, se hisse de 0,89% à 11.984,74 points.
Dans ce contexte, les variations annuelles de ces deux indicateurs ont atteint, de manière respective, 14,35% et 14,53%. Sur la même période étudiée, la Bourse de Casablanca met en avant un volume global de quelque 13,526 milliards de dirhams échangé sur 9.222.195 titres, et ce, dans le cadre des 45.993 transactions du mois étalées sur 21 séances. Comme à l’accoutumée, la Bourse de Casablanca affiche les plus fortes variations du mois sur le marché central. Sur ce volet, c’est Diac Salaf qui décroche haut la main, la première place, en appréciation de 45,42% à 222,50 dirhams, et devançant Delta Holding, la nouvelle recrue du marché, qui s’est classée en seconde position grâce à une progression de sa valeur de 35,43% à 1.246 dirhams. Stockvis Nord Afrique, elle, se place au troisième rang, en hausse de 12% pour s’échanger à 784 dirhams contre 700 dirhams un mois auparavant. Sur le volet opposé, Delattre Levivier dégringole de 15% à 680 dirhams, alors qu’elle s’échangeait à 800 dirhams à l’issue du mois d’avril dernier. Lui emboîtant le pas, La Marocaine Vie perd 14,29% pour s’établir à 300 dirhams au lieu de 350 dirhams sur la même période de comparaison. À moindre mesure, la valeur Samir recule de 8,08%, se situant ainsi à 660 dirhams contre 718 dirhams un mois auparavant. Autre classement. S’agissant des dix valeurs les plus actives du mois, la Bourse de Casablanca a jeté son dévolu sur Delta Holding, récemment entrée dans le circuit boursier, et surtout lors d’un mois qui ne fait pas montre de grande liquidité, se classe ainsi en tête de liste avec un volume de transactions de 2,556 milliards de dirhams. Itissalat Al-Maghrib, elle, a polarisé un volume d’échange de 2,023 milliards de dirhams, ce qui lui vaut la seconde place, devant BMCE Bank avec ses 1,578 milliard de dirhams. La capitalisation, le fort d’Itissalat Al-Maghrib, permet à cette valeur d’être en tête de peloton du marché central, ayant cumulé plus de 173 milliards de dirhams. Attijariwafa bank, deuxième, affiche une capitalisation de 63,688 milliards de dirhams devançant Addoha 59,9 milliards de dirhams. Le marché, à titre comparatif vis- à-vis du mois d’avril, est néanmoins en progression. Rappelons qu’au terme du mois d’avril, les indices boursiers avaient clôturé en repli. Sur les 22 séances du mois, le Masi et le Madex avaient creusé en territoire négatif, perdant 2,02% à 14.387,79 points pour le premier, alors que le second s’était replié de 2,14% à 11.878,71 points. Ainsi, les performances annuelles des deux baromètres s’établissaient, respectivement, à 13,33% et 13,52%.

aujourd'hui le maroc


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière