Bourse : CFG lance deux nouveaux OPCVM



Bourse : CFG lance deux nouveaux OPCVM
CFG Group innove en se proposant de contribuer activement à la démocratisation du placement en Bourse. La banque d'affaires leader du marché vient en effet de lancer simultanément, par le biais de sa filiale CFG Gestion, deux nouveaux OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières) agréés et visés par le CDVM (Conseil déontologique des valeurs mobilières). Objectif : investir en Bourse sans risquer de perdre de l'argent, moyennant des garanties de capital et même de rendement. Le premier, baptisé «CFG Perspectives V», est un OPCVM contractuel à capital garanti et le deuxième, «CFG Perspectives Perf», est un OPCVM contractuel à rendement garanti. La durée de placement est de 5 ans, avec la possibilité de sortie avant cette échéance, sous peine de perdre les différentes garanties prévues par ces deux fonds.

Ainsi, le souscripteur de la première offre, CFG Perspectives V, est assuré au bout de cinq ans de disposer au moins de sa mise initiale, quelle que soit la performance future de la Bourse de Casablanca. De plus, ce fonds assure une garantie de 40% de la performance de la Bourse de Casablanca (CFG25 flottant) sur la période. Il est à noter toutefois que cette dernière garantie est plafonnée à une performance de la Bourse de 80%.
S'agissant du deuxième fonds, ses concepteurs vont plus loin. En fait, en plus du capital investi, cette offre garantit également le rendement indépendamment des aléas du marché. Ainsi, «CFG Perspectives Perf» assure une garantie de 30% de la performance de la Bourse de Casablanca (CFG25 flottant), tant que celle-ci ne dépasse pas 80% de hausse, sur la période. De plus, le souscripteur aura, au minimum, un rendement garanti de 10,38% à l'échéance, quelle que soit la performance future de la Bourse. Ce qui constitue une première au Maroc de garantir le rendement d'un placement en Bourse, d'après Younes Benjelloun du CFG, qui souligne également l'importance du lancement simultané de ces deux fonds de placement en Bourse.
L'autre avantage de ces deux solutions de placement, c'est leur liquidité hebdomadaire. En fait, explique-t-on, le client peut racheter à tout moment à la valeur du jour, mais il ne peut pas prétendre bénéficier des garanties citées, celles-ci n'étant valables qu'à échéance, soit le 13 janvier 2017. Les fonds sont ouverts à toutes les catégories de souscripteurs (personnes physiques et morales), sans condition de montant minimum. La période de souscription est comprise entre le 2 et le 19 janvier 2012. Les souscriptions se font soit dans les agences Dar Tawfir ou en ligne à travers le site Internet www.dartawfir.ma.

Par ailleurs, d'après M. Benjelloun, le choix de ce timing pour le lancement de ces deux fonds est dicté par la nécessité de lancer des solutions de placement en Bourse plus sûrs, en mesure de rassurer les personnes quant à leur investissement. Surtout avec une perte de performance de la place casablancaise depuis quatre ans. Cette tendance s'est renforcée l'année dernière. En fait, explique-t-on, «malgré un début d'année 2011 qui s'annonçait de bon augure avec une performance de +5,70% à mi-janvier, plusieurs événements exogènes puis nationaux ont peu à peu instauré une méfiance des investisseurs vis-à-vis du marché casablancais». Cette méfiance s'est traduite, ajoute-t-on, par une baisse de la volumétrie sur le marché actions qui a atteint son niveau le plus bas depuis les six dernières années pour le volume échangé sur le marché central.

Baisse de performance à la Bourse

Au 23 décembre 2011, les indices des OPCVM Actions et OPCVM Obligations ont affiché, depuis le début de l'année, des pertes respectives de -9,27% et -0,88%. Et globalement, la Bourse de Casablanca a clôturé l'année 2011 sur une perte annuelle de -12,86% pour le Masi à 11 027 points et de -12,81% pour le Madex à 9 011,57 points. La capitalisation boursière et le volume transactionnel global ont totalisé respectivement 516,22 MMDH et 103,37 MMDH. Ce sont les valeurs minières qui ont volé la vedette en 2011 au point que leur indice a affiché un gain annuel de +95,46%.
-Managem a ainsi terminé l'année avec une performance de +129,21% à 1 544 DH, suivie de SMI avec +99,47% à 3 790 DH et CMT avec +38,75% à 2 220 DH.


le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière