Bombardier annonce l’implantation d’un cluster industriel ferroviaire au Maroc



Le groupe Bombardier Transport a annoncé l’implantation d’un cluster industriel ferroviaire au Maroc lors d’une conférence de presse tenue le 20 octobre à Casablanca.

Bombardier Transport passe à la vitesse supérieure. Dans une interview accordée à nos confrères de Médias24, Taoufiq Boussaid, PDG de la filiale ferroviaire du géant canadien, révèle en détail les objectifs de Bombardier. Ce dernier souhaite « créer une usine, avec à la clé 600 emplois directs, pour fabriquer un nouveau train marocain ».

Sans préciser le montant de l’investissement, Taoufiq Boussaid affirme que ce projet est encouragé par des discussions obtenues avec l’ONCF, où la compagnie ferroviaire a signalé à Bombardier ses futurs besoins en trains.

A l’heure actuelle, Bombardier Transport au Maroc a reçu deux commandes spécifiques: le renouvellement de 14 trains électriques de l’ONCF opérant sur la ligne Casablanca-Rabat pour un budget de 118 millions de dirhams, mais aussi un contrat de signalisation pour équiper les lignes ONCF de Casablanca-Kénitra et Sidi Yahya-Tanger, pour un budget de 3,2 millions de dirhams.

Le leader mondial des technologies ferroviaires compte également mettre en place un cluster industriel ferroviaire au Maroc. L’objectif du groupe canadien étant de renforcer l’export vers l’Afrique, rapporte l’agence de presse MAP suite à une conférence de presse tenue le 20 octobre à Casablanca.  Les contours de ce cluster ne sont pas encore définis.

Toutefois, Taoufiq Boussaid a expliqué à cette occasion que « le royaume est déjà en avance grâce à des projets d’investissement solides en matière d’infrastructure ferroviaire, de matériel roulant pour les chemins de fer et de réseaux urbains. » Pour le dirigeant, l’investissement étranger est « essentiel pour stimuler l’activité aux niveaux national et international ». Et d’expliquer qu’un écosystème fort entraînera « plusieurs avantages économiques, dont la création d’emplois et l’amélioration de la compétence de la main-d’œuvre locale à travers la formation et le transfert de technologie ».

Pour Mamoun Bouhdoud, ministre délégué aux PME, présent également lors de cette présentation, l’attention que porte le groupe au secteur du transport ferroviaire marocain « est d’une grande importance pour l’économie nationale. »


telquel.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière