Bank Al-Maghrib : Le taux directeur reste inchangé



Bank Al-Maghrib : Le taux directeur reste inchangé
Comme cela était prévisible, le taux directeur ne changera pas malgré la hausse des prix des produits pétroliers. Le conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) qui vient d’achever sa réunion trimestrielle, ce mardi après-midi à Rabat, a tranché pour le maintien du taux directeur à 3%.

Une prévision centrale de l’inflation durablement en ligne avec l’objectif de stabilité des prix, ainsi qu’une orientation globalement neutre de la balance des risques sont les deux principaux déterminants de cette décision. Ce qui laisse ainsi entendre que la décision de la hausse des prix à la pompe, prise récemment par le gouvernement Benkirane, n’aura pas d’impacts sur l’inflation. Au contraire, selon la Banque centrale, la prévision moyenne de l’inflation en 2012 a été révisée à la baisse de 1,7% à 1,4%, et ceci en liaison notamment avec l’effet ponctuel du nouveau recul des prix des services de communication.

En ce qui concerne l'impact de la conjoncture internationale, BAM parle d’atténuation de l’inflation et d’affaiblissement de l’activité chez les pays partenaires du Maroc, laissant indiquer des tensions inflationnistes d’origine externe. La Banque centrale assure que ces tensions devraient «rester modérées au cours des prochains trimestres». Quant à la croissance, elle devrait se maintenir, selon les prévisions de BAM, à moins de 3% pour le PIB global et entre 3% et 4% pour sa composante non agricole. Des estimations qui prennent en compte la matérialisation des risques liés au ralentissement de l’activité des principaux partenaires et la baisse de la production céréalière. Par ailleurs, s'agissant de la problématique de l'assèchement des trésoreries bancaires, BAM considère que la crise n'est pas inquiétante, vu que le poids de cette illiquidité ne représente même pas 10% des ressources bancaires. N'empêche que des solutions structurelles s'imposent. C'est à ce titre que le gouverneur de BAM, Abdellatif Jouahri, insiste sur le recours aux marchés financiers, qui verront le lancement de nouveaux instruments. Ce n'est qu'une fois relancés qu'ils pourront jouer pleinement leur rôle dans la dynamisation des marchés financiers.

les echos


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière