Balance des paiements Un trou de 54 milliards de DH



Balance des paiements Un trou de 54 milliards de DH
Que de patates chaudes à refiler à la nouvelle équipe gouvernementale. Au déséquilibre inquiétant des Finances publiques, suite à l’explosion des dépenses de la Compensation et du coût du dialogue social, voilà le trou alarmant qui se dessine pour la balance des paiements.
Selon les données préliminaires de l’Office des Changes, la balance des transactions courantes devrait se solder en 2011 par un déficit de 54 milliards de DH soit l’équivalent de 6% du PIB. Il résulte du déficit, désormais structurel de la balance commerciale y compris les services. Bien qu’en nette progression par rapport à 2010, les recettes touristiques et les transferts des MRE ne couvrent plus, comme par le passé, l’énorme creux dégagé par le commerce extérieur des marchandises. Au total, le montant de ces recettes majorées des cessions de devises s’élève à 131, 7 milliards de DH alors que le solde commercial s’est établi à 185,7 milliards. Il dépasse de loin la valeur totale des exportations qui s’est établie à 169,1 milliards.
Comment en est-on arrivé là ? Une demande intérieure dynamique mais qui profite amplement aux importations alors qu’une offre exportable peine à se développer, notamment pour les produits à forte valeur ajoutée. Même les secteurs exportateurs traditionnels connaissent un essoufflement sous l’effet de la baisse de consommation chez les principaux partenaires.
Du coup, le rythme et le volume des importations l’ont beaucoup emporté sur nos ventes à l’étranger. Les achats ont porté sur 354,8 milliards de DH en hausse de 19,1% d’une année à l’autre.


Produits énergétiques, alimentaires et biens finis de consommation représentent 181,8 milliards. Un chiffre sensiblement proche du déficit commercial. A elle seule, la facture énergétique a bondi de 32,7% à 90,8 milliards de DH sous l’effet du renchérissement du prix du baril de pétrole mais aussi du fait de l’importance des achats de produits finis comme les gasoils et fuels. En 2011, leur valeur a grimpé de 65,7% à 32,4 milliards. D’un côté, le volume a enregistré une augmentation de près de 30%, de l’autre, la valeur de la tonne importée s’est appréciée de 27,8% à 6.624 DH. En revanche, les acquisitions du pétrole brut ont 3,3% en volume mais leur valeur a augmenté de 26,7% sous l’effet de la hausse de la tonne importée.
Au chapitre des produits alimentaires, les céréales, sucre et huiles végétales ont aussi subi de plein fouet la flambée des prix à l’international. Ainsi, malgré une campagne agricole jugée satisfaisante, les importations du blé ont été pratiquement multipliées par deux d’une année à l’autre. Les achats du sucre ont connu presque la même évolution.
En face, les exportations des produits alimentaires s’inscrivent en baisse ou en stagnation. C’est le cas des agrumes, primeurs et conserves végétales. Idem pour les conserves de poissons et produits de la mer. En revanche, les textiles et articles de bonneterie enregistrent une légère augmentation comprise entre 2 et 5,6%. Les autres produits à forte valeur ajoutée tels les composants électriques, électroniques et automobiles ont connu des hauts et des bas. Seuls les phosphates et dérivés maintiennent le cap. Les ventes des dérivés des phosphates ont porté sur 34,8 milliards de DH en hausse de 29,3% par rapport à l’exercice 2010 alors que celles des phosphates ont explosé de 39,1% à 12,5 milliards.
L’autre note d’optimisme provient des flux financiers. Les recettes des MRE ont poursuivi leur trend haussier. En 2011, ils ont augmenté de plus de 7% à 58,4 milliards de DH contre 54,4 milliards auparavant. Il en est de même des recettes touristiques nettes qui ont marqué une hausse de 6% à 49 milliards de DH. En revanche, les cessions de devises(IDE), cet indicateur de confiance et de santé économique du pays, a accusé un recul de près du tiers par rapport à 2010. Tout au plus un montant de 24,3 milliards de DH a été drainé en 2011 contre 33,8 milliards l’année d’avant.



l'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière