Automobile : Renault Tanger accrédite un centre local pour le contrôle technique



Automobile : Renault Tanger accrédite un centre local pour le contrôle technique
FINI les tests coûteux à l’étranger pour les sous-traitants et les importateurs automobiles! Le Centre technique des industries des équipements pour véhicules (Cetiev) vient d’être qualifié par Renault pour réaliser 15 tests pour les fournisseurs du constructeur. Un réel soulagement pour les équipementiers de l’usine de Tanger, qui se trouvaient contraints de réaliser ces tests en Europe à des coûts importants et surtout à de très longs délais.

L’un des premiers tests pour Renault aura été effectué avec Tuyauto. Une entreprise spécialisée dans la fabrication des systèmes d’échappement. Tuyauto avait besoin de valider sa production de cloisons de véhicules. En plus d’un délai réduit, les tests chez Cetiev n’ont coûté que le sixième du montant du devis pour la même opération en Europe. L’accréditation du Cetiev permet aux entreprises de se concentrer sur leur cœur de métier, la production, en délégant le contrôle au centre. La dernière entreprise à avoir reçu l’accord de conformité de ses produits par Renault est Socafix qui a également été accompagnée par le Cetiev. Lorsque les tests ne sont pas réalisés au Cetiev, le centre arrive à négocier des prix préférentiels au profit de ses clients pour effectuer les qualifications à l’étranger.
L’autre nouveauté pour le centre est le projet de partenariat avec le Centre technique automobile de Galice (Ctag) en Espagne. Plus encore, «une réunion aura lieu le 1er décembre pour l’initiation d’un projet de cluster qui regroupe une douzaine d’entreprises», annonce M’hammed Sajid, directeur du Cetiev.
Le Cetiev a été créé en mai 2005 par l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce de l’automobile (Amica) et le ministère de l’Industrie dans le cadre du programme européen Meda II. Le Cetiev est le seul laboratoire marocain d’essais et de tests industriels sur des produits et sous-ensembles automobiles fabriqués au Maroc ou importés. Le but est de vérifier la conformité des produits aux normes et réglementations marocaines, mais aussi sur le plan international, et particulièrement en Europe. «Le centre réalise une centaine de tests dynamiques et de sécurité, notamment sur les roues, plaquettes de freins, vitrages, casques, câblages, filtres, batteries et autres», explique Ali Moammah, président du Cetiev. Concrètement, chaque conteneur de pièces automobiles destiné au Maroc doit subir des tests au Cetiev.
Le centre atteste de la conformité des composants auprès du ministère de l’Industrie qui lui délivre des certificats de qualité. Cette mesure a permis de réduire l’anarchie dont souffre le marché de l’importation des pièces automobiles. En 2010, le centre a réalisé 230 tests. Parmi les tests qui affichent le plus de rejets se trouvent les casques de motos. Conséquence: les demandes de test sur les casques ont baissé de 75%. De nouveaux tests devraient être réalisés au centre pour les radiateurs, câbles, huiles pur moteurs…


l'économiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière