Al Omrane relance le programme du logement à 140 000 DH

Les petits et moyens promoteurs enfin intégrés au programme : 36 entreprises sont en phase de signer des conventions. L'ouverture de la commercialisation au grand public effectivement déclinée à Agadir, Marrakech, Meknès ou encore Oujda.



Al Omrane relance le programme du logement à 140 000 DH
Les choses se mettent progressivement en place pour le plan de relance du logement à 140 000 DH, dit habitat à faible valeur immobilière totale (VIT). Ces derniers mois, l’aménageur public Al Omrane qui est chargé de la mise en œuvre de ces unités a annoncé une nouvelle formule de partenariat avec les promoteurs privés, qui sont l’autre partie prenante majeure de ce programme. Grâce à ce nouvel accord, Al Omrane élargit l’accès au foncier public aux petits et moyens promoteurs.

Rappelons en effet que le point nodal du dispositif des logements à faible VIT consiste en l’octroi aux promoteurs privés de terrains à prix avantageux afin que ces derniers puissent y développer des programmes mixtes comprenant lesdits logements à 140 000 DH, mais aussi des logements sociaux et de moyen standing dans une logique de péréquation. Sauf que ce système d’attribution profitait surtout aux opérateurs de grande taille. A présent, Al Omrane promet d’octroyer des parcelles adaptées à la taille de chaque opérateur. Mieux encore, ceux-ci devraient bénéficier de différents tarifs pour le foncier selon leur catégorie (petit, moyen ou grand), sachant que les parcelles destinées à accueillir des logements à 140 000 DH seront dans tous les cas commercialisées à prix coûtant.

Pour mettre en œuvre tout cela, Al Omrane a lancé au début de cette année un appel à manifestation d’intérêt. Jusqu’à présent, 36 petits et moyens promoteurs immobiliers se sont effectivement manifestés partout dans le Royaume et cela devrait donner lieu sous peu à la signature de conventions selon la nouvelle formule, apprend-on auprès de l’aménageur public.

Le catalogue des matériaux à bas prix publié en novembre

Sur un autre volet, Al Omrane a commencé à décliner sa décision de libéraliser la commercialisation des logements à 140 000 DH. En effet, jusqu’à il y a peu, seules trois catégories de bénéficiaires pouvaient accéder aux habitats à faible VIT (les occupants d’habitats menaçant ruine et les bénéficiaires du programme Ville sans bidonvilles, le personnel et agents de sécurité et les fonctionnaires à revenu modeste, et, enfin, les salariés du privé ainsi que les petits artisans et commerçants). S’il garantissait les droits des populations cibles, ce mode d’attribution faisait aussi que des unités achevées tardaient à être occupées du fait que leurs bénéficiaires ne payaient pas ce dont ils sont redevables. A présent, Al Omrane continue d’appliquer l’actuel mode d’attribution mais pour une durée de temps limitée. Au-delà de ce délai, le logement à 140 000 DH devient accessible à une plus large population. A titre d’exemple, Al Omrane a lancé lundi 17 septembre un avis pour la commercialisation auprès du grand public de logements à faible VIT dans la région d’Agadir, Marrakech, Meknès ou encore Oujda. A noter toutefois que l’accès à ces logements reste limité à des bénéficiaires percevant moins de 2 fois le Smig. Cette dernière limite était pour rappel de 1,5 fois ce salaire avant d’être rehaussée par la Loi de finances 2012. Celle-ci a également supprimé la limite de hauteur à R+3 des bâtiments regroupant des unités à 140 000 DH pour soumettre ces derniers aux plans d’aménagement en vigueur. Ces nouvelles dispositions sont en passe d’être généralisées sur le terrain.

Un autre chantier porte enfin sur le nouveau catalogue des matériaux de construction à bas prix (2e édition) destiné aux promoteurs immobiliers qui se sont alliés à Al Omrane pour la construction de logements à 140 000 DH.

Après la sélection ce mois de septembre des industriels dont les produits seront référencés, la version définitive de ce catalogue sera publiée au mois de novembre. En outre, la mise à jour de ce catalogue devrait s’accompagner d’une actualisation du modèle de coûts de fabrication des logements à 140 000 DH. Pour rappel, ce dernier modèle a été élaboré afin de fournir un référentiel de ratios en matière de superficies et de quantités optimisées de matériaux à utiliser pour ces habitats.


Réda Harmak
www.lavieeco.com



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière