AWB lance son Pacte Vert



AWB lance son Pacte Vert
ATTIJARIFAWA bank a dévoilé, vendredi 10 mars à Casablanca, son offre Pacte Vert. Une offre de financement destinée aux opérateurs de l’agro-industrie et aux propriétaires d’exploitations agricoles. Elle porte sur des solutions de financement multiformes, adaptées à chaque filière, aussi bien en amont agricole qu’aux activités industrielles.

Pour le secteur agricole, -qui représente 14% du PIB, 42% des emplois et 4% des exportations, le Pacte Vert d’Attijariwafa bank offre des plans de financement sur des durées variant entre 4 et 10 ans, des différés en capital et intérêts de 1 à 4 ans et des quotités de financement maximales pouvant atteindre 80%.
Les 20% restants, en fonds propres, sont supportés par le porteur du projet. «Aucun plafond de financement n’est arrêté, il suffit que le projet soit viable». Les secteurs éligibles sont le maraîchage, agrumes, olives, lait, fruits et viandes. Ce qui laisse supposer qu’ Attijariwafa bank veut marcher sur les plates-bandes du Crédit Agricole.
C’est pourquoi le PDG d’Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani, explique la spécificité donnée à l’offre Pacte Vert pour accompagner l’amont agricole. Son plan propose ainsi des remboursements modulables, articulés sur des périodicités définies selon les besoins de l’exploitant et/ou de l’industriel, adaptées à la saisonnalité de son activité. De même, les concepteurs ont mis en place des taux flexibles et modulables suivant le choix de l’acquéreur pour un taux fixe ou variable avec possibilité de switcher de l’un à l’autre, une fois au cours de la durée du prêt.
Dans l’agro-industrie (5% du PIB, 2% des exportations et 21% des emplois industriels), les projets éligibles peuvent bénéficier de financement pouvant atteindre 100% sur une durée allant de 2 à 15 ans, avec la possibilité d’un différé de remboursement de 3 ans.
Pour ce secteur, elle met à disposition également son réseau de succursales à travers l’Afrique et l’Europe pour favoriser l’émergence de pôles de compétence à l’export.
Les 5 conventions signées avec les équipementiers des filières agricoles et celles, dans le pipe, avec les principaux agrégateurs procèdent de cette volonté d’accompagner le secteur.
Pour couronner le tout, la filiale assurance du groupe, Wafa Assurances, est mise à contribution dans ce projet pour les différents risques inhérents au secteur.
Le détail du Pacte Vert sera rendu public le 21 avril à Meknès, lors des assises dédiées au secteur.


l'économiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière