35 projets d' investissements sur les rails pour 19,4 milliards de DH



35 projets d' investissements sur les rails pour 19,4 milliards de DH
35 projets d’investissements, pour un montant de 19,4 milliards de DH, viennent d’être validés en Commission interministérielle des investissements. Le secteur de l’énergie est le plus dominant.
C’est une première pour Abdelilah Benkirane. En effet, le chef du gouvernement a présidé le 28 mai à Rabat sa première Commission interministérielle des investissements au cours de laquelle 35 projets d’investissement ont été examinés et approuvés pour une enveloppe de pas moins de 19,4 milliards de DH. Dans le détail, 16 nouvelles conventions d’investissement et 19 annexes portant amendement de conventions ont été passées en revue par plusieurs membres du gouvernement et des représentants de départements et d’établissements publics. La répartition sectorielle des investissements démontre une prédominance du secteur de l’énergie avec un investissement de 5,35 milliards de DH, soit 29% des investissements.
Il est suivi du secteur des télécommunications avec 4,87 milliards de DH et du tourisme avec une enveloppe de 4,18 milliards de DH, soit 22% du total. L’industrie n’est pas en reste. Les investissements dédiés à ce secteur comprennent des projets dans la métallurgie, l’automobile ou encore le ciment. Notons que les secteurs de la distribution, de l’immobilier ainsi que du commerce sont également intégrés dans l’enveloppe dédiée à l’investissement. Pour ce qui est des postes d’emploi prévus, ces projets permettront la création de 4 700 postes d’emploi stables et directs. Le tourisme, véritable pourvoyeur de main-d’œuvre, vient en tête, avec 2 500 postes d’emploi, soit une part de 52%, suivi de l’industrie avec 1 400 postes (31%).
La répartition des projets par origine laisse apparaître une prédominance des joint ventures. C’est ainsi que le volume des investissements réalisés en partenariat entre des nationaux et des étrangers atteint 10 milliards de DH, soit 51% du total des investissements prévus soumis à la commission, alors que les investissements exclusivement nationaux viennent en deuxième position avec 4 milliards de DH, soit 39%. Ces derniers seront réalisés principalement dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra, Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, le Grand Casablanca et Tanger-Tétouan.

Une convention de partenariat

Une convention de partenariat a été signée, récemment, entre l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI) et l’Association marocaine des investisseurs en capital (AMIC), dans le but de valoriser l’attractivité du Royaume en termes d’investissements nationaux et étrangers. Cette initiative a pour ambition de mettre en place un cadre général de coopération permettant la mobilisation des synergies entre les deux institutions. Pour ce faire, «un plan d’action annuel est en cours d’élaboration par les deux parties pour traduire dans les faits leur volonté de bénéficier mutuellement de leurs compétences et savoir-faire réciproques», précise-t-on auprès de l’AMDI.

Réda Bensaoud, Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière