1 MMDH pour la généralisation des TIC dans l'enseignement à l'horizon 2008



1 MMDH pour la généralisation des TIC dans l'enseignement à l'horizon 2008
Le Premier ministre, M. Driss Jettou, a indiqué que le gouvernement poursuivra ses efforts visant la généralisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) à l'ensemble des établissements scolaires, à l'horizon 2008, et ce dans le cadre d'un projet d'un coût global de 1 milliard de dirhams (MMDH).

Le programme national de généralisation des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement (GENI), qui a fait l'objet d'une journée d'information, mardi à Skhirat, fait partie des grandes orientations de la réforme de l'enseignement, contenues dans la charte nationale de l'enseignement et de la formation et constitue un maillon essentiel dans la poursuite de cette réforme dans la perspective de préparer une génération montante capable de maîtriser les nouvelles technologies.

Ouvrant les travaux de cette journée, M. Jettou a souligné que le programme GENI, qui fait l'objet d'un suivi à l'échelle internationale notamment de la part des grandes entreprises du secteur de l'informatique, vise à améliorer la qualité du système de l'enseignement marocain, réduire le fossé numérique et développer la société de la science et de la connaissance, afin d'en faire une locomotive pour le développement économique.

Le but essentiel de cette journée est d'établir un bilan d'étape du programme GENI pour lui conférer plus d'efficacité dans ses différentes composantes, augmenter le rythme de sa réalisation et renforcer son impact sur l'éducation et la population cible (enseignants, instituteurs et élèves), a noté le Premier ministre.

Le gouvernement avait adopté en mars 2005 une stratégie portant sur la généralisation des technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement selon un programme qui vise l'équipement de l'ensemble des établissements scolaires (primaire, collège et lycée) en salles multimédia connectées à Internet.

Pour sa part, le ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, M. Habib El Malki, a indiqué que ce programme profitera dans une première étape à 1,5 million d'élèves, dont 38 pc dans le monde rural. Dans son ensemble le programme GENI vise 6 millions élèves et environ 230.000 enseignants.

Dressant un tableau des réalisations de ce programme, M. El Malki a précisé que 1.671 établissements scolaires ont déjà été équipés en salles multimédia, outre la création d'un centre de communication au sein de la direction du système d'information chargé de veiller à la qualité de ces salles, qui ont été mise en place selon un modèle unique.

Le ministre a fait état de la mise en place de 32 centres de ressources humaines dans les académies régionales et la formation de plus de 2.000 enseignants, qui se chargeront de la formation de plusieurs de leurs collègues, ajoutant qu'il sera procédé également à la création d'un laboratoire national pour la préparation et le développement de contenus pédagogiques.

Il a précisé, dans ce cadre, qu'une réflexion, qui se base sur le principe de l'égalité des chances dans l'accès aux TIC, est déjà engagée sur les moyens d'adapter et de développer un concept pédagogique pour une intégration efficace des TIC dans le champs éducatif.

Avant l'ouverture des travaux de cette journée, le Premier ministre a visité à Skhirat deux établissements scolaires où il s'est enquis de l'infrastructure mise en place dans le cadre du programme GENI.

Lors de la visite du collège "Al Idriss" et de l'ensemble des écoles primaires "Ain Arrouz", M. Jettou a été accompagné d'une délégation ministérielle composée de M. El Malki, du ministre de la Modernisation des secteurs publics, M. Mohamed Boussaid, le secrétaire d'Etat chargé de l'Alphabétisation et de l'Education non formelle, M. Anis Birou et du secrétaire d'Etat chargé de la Formation professionnelle, M. Said Oulbacha.

GENI, un programme pour la généralisation des TIC au niveau des établissements scolaires

Le programme GENI pour la généralisation des technologies d'information et de communication (TIC) dans l'enseignement a été mis en place en 2005 en vue de promouvoir les TIC au niveau de l'ensemble des établissements scolaires du Maroc et améliorer la qualité de l'enseignement.

Visant l'équipement de l'ensemble des établissements scolaires en salles multimédia connectées à Internet, le programme GENI est la concrétisation de la stratégie adoptée en 2005 par le gouvernement et portant sur la généralisation des TIC dans l'enseignement.

Lancé officiellement par SM le Roi Mohammed VI en septembre 2005, ce programme national été au centre de la journée d'information, organisée mardi à Skhirat, sous la présidence du Premier ministre, M. Driss Jettou.

Cette journée a été une occasion pour faire un bilan d'étape du programme GENI, qui vise une intégration plus effective de NTIC dans l'enseignement en se basant sur trois axes complémentaires: "infrastructure", "formation", et "développement de contenus".

Il ambitionne également d'améliorer la qualité de l'enseignement, moderniser les programmes scolaires et créer une harmonie avec les pratiques et les orientations internationales en vigueur.

L'axe "infrastructure" porte sur la mise en place de salles multimédia connectées à Internet dans chaque établissement scolaire. Le nombre d'ordinateurs nécessaires pour ce programme, de trois ans, s'élève à plus de 100.000 ordinateurs.

L'axe "formation" permet, pour sa part, à environ 230.000 enseignants et cadres administratifs de se familiariser avec l'informatique et d'améliorer leurs connaissances dans ce domaine.

Afin de faciliter la mise en oeuvre du programme "formation", des laboratoires de formation régionaux ont été mis en place et un processus de formation en cascade est développé.

L'axe "développement de contenus" concerne le développement de contenus pédagogiques adaptés à l'enseignement au Maroc, ainsi que l'utilisation de contenus TIC appropriés et validés. Cet axe vise à permettre une utilisation optimale des salles multimédia dans l'objectif d'améliorer la qualité de l'enseignement.

Dans ce cadre, plusieurs actions seront mises en oeuvre. Il s'agit du développement de contenus pédagogiques sur la base des programmes scolaires nationaux, la création d'un portail éducatif national et la mise en place au sein du ministère chargé de l'Education nationale, d'un laboratoire pour le développement de contenus.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière